L'attelage Pédagogique

Galop 4

Notions sur l'alimentation du cheval

Caractéristiques du cheval Et ses conséquences
Le cheval est un herbivore. Son alimentation est composée de végétaux : attention aux gateaux qui contiennent des matières animales (oeufs, beurre) et qui ressemblent au pain qui lui est consommable par le cheval.
Paille, foin et herbe sont des éléments importants dans son alimentation.
A l'état naturel, il passe la plupart de son temps à brouter. Dans un box, le cheval limite son ennui en  consommant sa litière :Une surconsommation de paille peut provoquer des bouchons dans l'intestin, des ballonnements, des coliques d'obstruction, des ruptures dont l'issue est fatale.
Le cheval ne rumine pas Il n'y a pas de deuxième mastication. Un problème de dentition ne permet pas de broyer correctement les aliments. Le cheval ne pourra pas les digérer correctement et peut être sujet à des diarrhées, des surcharges, des coliques ou une obstruction de l'oesophage. 
Le cheval a un petit estomac : il est fait pour manger par petites quantités. Un repas trop copieux peut provoquer des bouchons dans l'intestin, des ballonnements, des coliques d'obstruction, des ruptures dont l'issue est fatale.
Le cheval a un intestin fragile. Il est sensible aux variations brutales de régime, aux moisissures, aux poussières, aux intoxications diverses. La digestion est perturbée dans ces cas.
Les coliques gazeuses sont dues à des aliments trop riches (céréales, foin de luzerne, prés luxuriants). Ils produisent une quantité excessive de gaz dans l'estomac et le gros intestin. Il s'accumule et la distension de l'intestin provoque des douleurs. Les bactéries s'y développent puis, quand elles commencent à mourir, libèrent une endotoxine pouvant provoquer un choc, une fourbure, ou la mort.
Le cheval ne vomit pas (impossibilité physiologique) Les problèmes de digestion sont parfois dramatiques.>
le cheval a un énorme besoin en eau pour digérer la grande quantité de fibres Il faut pouvoir lui en donner en quantité suffisante : 20 à 40 litres, voire 60 litres par jour.
L'eau trop froide après le travail peut provoquer un spasme du pylore (qui sépare l'estomac et l'intestin). Le contenu de l'estomac reste bloqué. Les gaz ne peuvent plus s'échapper et distendent l'estomac, créant des coliques douloureuses et soudaines
Le bon fonctionnement de son système digestif dépend des quantités, des heures, de l'abreuvement et de l'exercice. Les problèmes de digestion sont parfois dramatiques : fourbure, coup de sang, coliques, obésité...

alimentation

Mesures :

Quels sont les besoins du cheval ?

alimentation

Les besoins dépendent : de l'âge, la race, le travail, la taille, le poids, la saison... La ration journalière est la quantité de nourriture que chaque cheval doit consommer en 24 heures. Elle peut avoir plusieurs noms :

Avoine très énergétique, échauffant
mais n'engraisse pas
0.9gr de calcium/kg
0.88 UFC/kg
entière, concassée, aplatie, trempée, cuite, germée
noire, grise, rousse, jaune ou blanche mais brillante et lourde.
Orge très énergétique mais moins chauffant que l'avoine
fait prendre de l'état
0.9gr de calcium/kg
1 UFC/kg
concassée, aplatie, cuite, trempée, germée
éliminer l'enveloppe indigeste.
Maïs très énergétique
Met les chevaux en état rapidement
beaucoup de matières grasses
0.3gr de calcium/kg
1.14 UFC/kg
difficile à digérer donc concassé, cuit, trempé ou non, en quantité limitée.
Seigle à éviter car peu digeste,
seul, n'est pas appétent.
de préférence cuit.
Blé Très échauffant, réparateur car très riche sous forme de son
le faire macérer, et donner en petite quantité (pourrait provoquer des accidents congestifs)
Aliments Complets Aliment complet industriel
valeur énergétique selon la composition
Base alimentaire pour tous les chevaux,
suffisante pour les chevaux d'instruction,
complétée par des grains ou du foin pour les chevaux de compétitions.
Luzerne, céréales, tourteaux, protéines, vitamines, minéraux
de 0.5 à 0.7 UFC/Kg (ordinaire)
0.8 à 1 UFC/Kg (compétition)
0.9 à 1.25 UFC/Kg (jument suitée)
0.85 à 1 UFC/Kg (poulain)
0.9 à 1.1 UFC/Kg (floconnés)
Granulés, Floconnés, Extrudés
Deshydratés, ils nécessitent que le cheval puissent boire à volonté.
Foin de prairie naturelle prédominance de graminées
suffisant pour un cheval au repos
après 1 an : perte en teneur vitamine A
Vitamine D, E, K
de 5.5 à 6 gr de calcium/kg
0.11 à 0.15 UFC/kg
Herbe de prairies naturelles fauchée à l'époque de la floraison et séchée.
un bon foin : sec, craquant, odorant, non poussiéreux, non moisi, d'une couleur verte variable mais franche.
Foin de prairie artificielle sainfoin, trèfle, luzerne, légumineuses riches, difficile à conserver.
suffisant pour un cheval au repos
Vitamine A, D, E, K
grande richesse protéinique
de 5.5 à 6 gr de calcium/kg
conservation difficile
Paille Litière appoint à la ration car apporte du lest
riche en cellulose
0.15 UFC/Kg
de blé : idéale, très absorbante
de froment : bonne valeur nutritive
d'orge : peu savoureuse, mal acceptée, piquante
d'avoine : nutritive mais très mauvaise litière
Son en cas de diarrhées
propriétés émollientes, facilitent la digestion.
riche en cellulose
0.80 UFC/kg
résidu de la mouture des grains de céréales
Farine d'Orge Barbotage pour chevaux maigres 5 kg / jour maximum
Carotte laxative, dieuretiques
problème digestif
Vitamine A
0.1 UFC/Kg
appréciées
Betterave haute valeur énergétique
appétence
provoque la diarrhée (haute dose)
0.15 UFC/Kg
Pulpe, en sirop améliorateur de goût
Mash chevaux fatigués, en mauvais état, à appétit ou intestin capricieux paille et foin hachés, avoine, son, farine d'orge, sel, graine de lin + eau bouillante
Vert travail ralenti émollient herbe fraichement coupée
... ... ... ...

Lire aussi :
galop7Les coliques
galop 4L'herbe

Bibliographie :